“Nice possède des atouts historiques et actuels…”

art132
Député-maire de Nice, Christian Estrosi est ancien ministre. Voici son point de vue économique sur l’actualité et les réformes…

Sur le plan économique, pouvez-vous présenter les avantages et les faiblesses de la métropole Nice Côte d’Azur ?

Quand je suis arrivé aux responsabilités en 2008, Nice était exclusivement tournée vers le tourisme et ne préparait pas son avenir économique. Tout en renforçant le secteur touristique en multipliant par 3 le nombre d’événements culturels et sportifs et travaillant à la construction du futur parc des expositions du Grand Arénas  de 65 000 m², j’ai donc lancé une diversification économique du territoire et engagé Nice dans une phase de mutation industrielle, tournée vers l’innovation, les nouvelles technologies et la croissance verte. Nice présente l’avantage de regrouper ici tous les acteurs de l’innovation : de grands groupes, des pépinières d’entreprises, des start-ups, l’Université, des pôles de compétitivité, des centres de formation et de recherche…Mon rôle, c’est de faire vivre les relations entre tous ces acteurs et de développer un éco-contexte favorable à l’innovation. Le positionnement sur la « ville intelligente » et la mise à disposition de son territoire pour les expérimentations des entreprises innovantes font de la Métropole Nice Côte d’Azur « interconnectée et durable » une des références mondiales dans ce domaine.

J’ai voulu doter notre territoire de cette forme la plus aboutie de la coopération intercommunale, parce qu’elle permet à Nice d’être encore plus attractive et d’avoir en mains les atouts dans la compétition internationale entre les villes, mais aussi parce qu’elle me permet de mieux faire vivre la solidarité entre communes.

Quel rôle doit jouer Nice dans le dispositif métropolitain ?

Nice par son histoire politique et son positionnement géographique a fait de son isolement un atout et une nécessité pour penser son avenir par ses propres forces. La Métropole Nice Côte d’Azur propose sur son territoire l’ensemble des paysages français et des situations géographiques rencontrées sur le territoire national : ruralité, montagne, pôle urbain, fleuves, rivières de montagnes, frontières, deuxième aéroport de France, gares TGV, autoroute, stations de hautes montagne, parcs naturels, plages et tourisme d’agrément et d’affaire, ports… Nice est aujourd’hui, forte de ses 49 communes liées par l’histoire, la première métropole de France.

J’ai voulu doter notre territoire de cette forme la plus aboutie de la coopération intercommunale, parce qu’elle permet à Nice d’être encore plus attractive et d’avoir en mains les atouts dans la compétition internationale entre les villes, mais aussi parce qu’elle me permet de mieux faire vivre la solidarité entre communes. C’est quelque chose qui me tient très à cœur. L’aménagement du territoire par la Métropole Nice Côte d’Azur sert à créer des emplois via le tourisme, mais aussi grâce aux nouvelles technologies, pour les habitants du Haut Pays. Lorsque nous innovons dans le domaine de la e-santé, nous permettons aux habitants en zone rurale d’avoir accès à des diagnostics et des services à distance de vivre et de rester sur place, maintenant de la vie et des activités dans tous les territoires de la métropole.

Quelles sont vos priorités, les perspectives à moyen et long terme qui seront décisives pour notre territoire ?

La première de mes priorités, c’est l’emploi. Je me bats pour que Nice soit en pointe de cette mutation industrielle, que la France devrait avoir le courage de mener si elle veut retrouver la croissance et le chemin de la création d’emplois. Voilà pourquoi j’ai engagé ici l’Opération d’Intérêt National de l’Eco-Vallée, dans la Plaine du Var. Sur 10 000 hectares, à proximité immédiate du 2ème aéroport international de France, en accès direct à l’autoroute A8 et connecté à la nouvelle ligne de  tramway que nous ouvrirons en 2017, nous bâtissons Le Grand Arenas, un quartier d’affaires international qui comprendra notamment un nouveau parc des expositions et un pole multimodal.

Nous y érigeons, aussi, en ce moment, la technopole urbaine Nice Meridia, qui regroupera de grands groupes comme IBM et EDF, et qui sera dédiée aux activités technologiques, aux centres de recherche et à la formation. L’Eco-Vallée est dédiée aux activités économiques, au logement, à la recherche, à la formation, aux sports et aux loisirs puisque le principe de base du projet est de mettre en place un programme de mixité des fonctions, dans le respect de l’environnement, tout en préservant les espaces agricoles existant. L’OIN Eco-Vallée nous permettra de créer 20 000 emplois d’ici à 2020.